Conférences

La Société de généalogie de l’Outaouais organise des conférences tous les mois, sauf en juin, juillet, août et décembre. Les rencontres sont au coût de 5 $ pour les membres et 10 $ pour les non membres. Elles ont lieu soit en présence ou en ligne sur la plateforme ZOOM.

Nous vous invitons à vous inscrire sur le site de la SGO au moins deux jours avant la tenue de la conférence. Vous recevrez un courriel confirmant votre inscription, et lorsque la conférence sera présentée en ligne, nous vous enverrons le lien Zoom la veille. Nous vous prions aussi de consulter la page d’accueil du site Web de la Société, à www.genealogieoutaouais.com, avant chaque conférence.

Prochaine conférence

La vie dans les camps des bûcherons au temps de la pitoune.

 Le mercredi 15 février 2023, à 19 h.

 En ligne sur la plateforme Zoom, vous recevrez le lien la journée précédant la conférence.
 

 

Ils étaient 30,000 bûcherons à monter au bois chaque automne dans les années 1940. Les chantiers occupent une place importante dans l’histoire du Québec. Les papetières ont hissé les forêts au rang des richesses naturelles incontournables. Raymonde Beaudoin a cherché à différencier ce qui tenait de la légende et de la réalité. Qui étaient ces hommes? Qui étaient ces femmes qui les ont suivis? Avec leurs mots, l’auteure présente en détail la construction des camps, la nourriture, le bûchage, l’étampage, le charroyage et la drave. Des années de recherches. Ses parents lui ont servi de guides dans ses recherches et lui ont surtout permis de départager le vrai du faux. Cette grande organisation possédait ses règles et sa langue. Les bûcherons travaillaient, souvent seuls, d’une noirceur à l’autre. Avec elle, nous découvrons  un oncle, un voisin, un père ou un grand-père et, surtout, la soif de vivre et la fierté de toute une génération de travailleurs.

 

 

 

formateurs

 À propos du conférencier

Raymonde Beaudoin

Originaire de Sainte-Émélie-de-l’Énergie, Raymonde Beaudoin a vécu une année dans un camp de bûcherons avec ses parents. Son père, Roger Beaudoin, a été bûcheron dans la région de la Mauricie entre les années 30 et 50.

Passionnée par la musique et le théâtre, elle a créé avec ses parents, en 1983, un spectacle sur la vie dans les chantiers.

Après une carrière comme enseignante dans les écoles secondaires, elle publie, « La Vie dans les camps de bûcherons au temps de la pitoune » (2012), le fruit d’un long travail de recherche. Divisé en courts chapitres, l’ouvrage trace un portrait des plus réalistes de la vie dans les camps de 1937 à 1955.

Pour toute autre information, vous pouvez nous contacter en remplissant ce formulaire (il faut répondre à une petite question de calcul pour prouver que vous n’êtes pas un robot!):

5 + 12 =